Le Patrimoine géologique

Géologie départementale

Le département des Deux-Sèvres présente une richesse et une diversité du sous-sol attestées par un grand nombre de sites reconnus d’intérêt géologique majeur, au premier rang desquels la Réserve Naturelle Nationale du Toarcien, à proximité de Thouars. 

Placé à la limite entre le Massif armoricain et le Bassin aquitain, ce département offre un large éventail de roches (schistes, granites, grès, calcaires, argiles, sables...), de structures (plis, failles...) et de formes du relief (vallées, buttes témoins, chaos...) qui témoignent d’une très longue histoire. Certains sites permettent de décrire avec précision certaines étapes de cette histoire géologique ; ils présentent un intérêt scientifique, parfois même culturel et patrimonial.

Les paysages du département

Le département des Deux-Sèvres concentre une mosaïque de paysages contrastés qui reflète le contexte géologique local. Ainsi, les plaines de champs ouverts (régions de Thouars, de Niort, de Lezay...) dévolues à la culture céréalière sont-elles établies sur les calcaires du Jurassique tandis que le bocage et son réseau plus ou moins serré de haies vives (Bressuirais, Gâtine poitevine, Mellois...) est-il lié à la présence du granite et de ses arènes ou d’une formation argileuse épaisse, les "terres rouges à châtaigniers". S’ajoutent à ces grands ensembles, les vallées alluviales pour certaines larges et sinueuses (méandres), pour d’autres étroites et encaissées, au tracé plus rigide.

amonite l'homme et la pierreL’intérêt des fossiles

Pour dater les roches sédimentaires, le géologue utilise les fossiles qu’elles contiennent. Cette démarche permet de situer dans le temps une formation géologique. On parle de datation relative. Parmi les fossiles classiquement utilisés, citons les ammonites. Souvent abondantes dans les dépôts jurassiques, les ammonites qui ont colonisées tous les océans, ont connu une évolution très rapide. Elles permettent donc de comparer des terrains, de les dater relativement les uns par rapport aux autres quand bien même ils sont géographiquement éloignés.